Grâce à l’évolution technologique, on peut actuellement dénicher sur le marché des appareils auditifs de moins en moins visibles et de plus en plus sophistiqués. Ainsi, ces modèles du dernier cri assurent un meilleur confort et sont plus fonctionnels par rapport aux prothèses classiques. Dans cet article, nous allons parler essentiellement de l’appareil auditif numérique.

Appareil auditif analogue et numérique : quelle est la différence ?

L’appareil auditif numérique est très différent de l’appareil classique. En effet, son fonctionnement est plus pratique. Il sert à capter le son et à le convertir en bits avant d’amplifier. Mais ce qui est encore plus ahurissant, c’est que l’appareil numérique est programmable. De la sorte, on peut l’ajuster à l’aide d’un ordinateur selon les besoins, en fonction du degré de déficience du patient. En outre, il est aussi capable de programmer automatiquement le mode le plus approprié à une situation donnée. L’objectif ? Fournir à l’utilisateur une meilleure audition. Bien sûr, la prothèse analogique peut être programmée, mais les possibilités sont très limitées.

Quels sont les composants d’une prothèse auditive numérique ?

Le fonctionnement de l’appareil auditif numérique est un peu similaire avec le modèle ancien. Il est en effet doté de :

  • un microphone : il sert à capter les sons et les convertit en signaux numériques. Le microphone peut être configuré selon 2 façons : omnidirectionnel ou directionnel
  • un processeur ou un amplificateur : il récupère le signal et le traite afin de l’adapter aux besoins de la personne. Mais il peut arriver qu’il soit amené à réduire l’amplification des sons à l’instar des bruits de fond, supprimer les sifflements…
  • un écouteur : il va transmettre le son en signaux acoustiques
  • des éléments de contrôle : pour les appareils sophistiqués, ils sont dotés de plusieurs moyens de contrôle pour simplifier l’usage la batterie ou les piles : l’appareil peut marcher avec ou sans pile selon les modèles.

En outre, d’autres fonctionnalités s’ajoutent aux appareils numériques comme :

  • L’anti-larsen : pour protéger l’utilisateur des effets de larsen
  • La réduction du bruit : pour réduire le volume des sons nuisibles
  • L’interauralité : pour analyser l’environnement sonore à 360°afin d’obtenir une meilleure clarté des prononciations
  • La connectivité sans fil : pour recevoir les sons des nouvelles technologies (téléphone, TV, baladeur, etc.) et pour contrôler l’appareil

Bon à savoir !

Les appareils auditifs numériques sont bien équipés, leur permettant de garantir un confort optimal aux utilisateurs et une meilleure reproduction naturelle de l’audition. Néanmoins, il est essentiel de trouver un audioprothésiste compétent qui saura corriger votre déficience auditive avec efficacité. Il doit vous fournir une solution sur mesure qui correspond à vos besoins. Il devrait aussi être en mesure de vous guider dans vos choix. Enfin, si votre budget vous le permet, n’hésitez pas à tester la performance des nouveautés appareils auditifs…