Le métier du paramédical attire de plus en plus les jeunes d’aujourd’hui. Accessible après 2 ou 3 ans de formation après le bac, le candidat peut devenir infirmier, puériculteur… et même audioprothésiste. Mais qui peut devenir audioprothésiste ? Et quelles sont ses principales missions ?

Quelles sont les missions d’un audioprothésiste ?

L’audioprothésiste est un expert de l’audition. Ses missions sont multiples. Mais le principal rôle de l’audioprothésiste est d’aider les patients à choisir la prothèse qui leur convient, selon le degré de surdité, les besoins spécifiques et le style de vie. L’objectif ? Aider les personnes malentendantes à retrouver une vie normale. Pour y arriver, dans un premier temps, il va mesurer l’audition de l’individu afin de définir le degré de surdité. En effet, l’audiogramme permet d’évaluer la déficience auditive de chacun. Le résultat va déterminer si le patient doit porter un appareil ou non. Si c’est le cas, alors, il va procéder à la prise d’empreinte à l’aide d’une pâte en silicone.

Ensuite, il va mettre au point la prothèse auditive et procéder aux tests. Cela lui permettra de régler l’appareil pour lui garantir une meilleure efficacité. Enfin, le suivi et l’entretien fait aussi partie de ses tâches habituelles. Une visite régulière est à prévoir afin de suivre l’évolution de l’audition du patient, d’ajuster l’appareil en cas de besoin et de réaliser quelques gestes d’entretien.

Qui peut devenir un audioprothésiste ?

L’audioprothésiste sera en contact avec différents types de patients. De la sorte, un bon sens de la communication et de l’écoute sont indispensables. Pourquoi ? Parce que ce ne sera pas facile d’expliquer aux personnes âgées (qui représentent la majorité des patients) le fonctionnement et l’entretien de ce type d’appareil. Une grande patience, de l’organisation et de la minutie sont aussi nécessaires.

En outre, celui qui souhaite exercer le métier d’audioprothésiste doit être titulaire d’un diplôme de DE en audioprothésiste. La formation dure 3 ans et est accessible uniquement par voie de concours.

Et quel est le statut de l’audioprothésiste ?

L’audioprothésiste peut travailler pour son propre compte. Rien qu’en France, on peut recenser un nombre important d’audioprothésistes indépendants. Cependant, pour parvenir à percer le marché, il faudrait prévoir un investissement assez conséquent et savoir se démarquer de ses concurrents.

Par contre, environ 65% des audioprothésistes sont des salariés au sein d’un centre de corrections de l’audition. L’avantage ? La stabilité de l’emploi !

Quoi qu’il en soit, l’avenir est encore très prometteur pour ce professionnel de la santé, car le nombre de personnes qui souffrent de problèmes auditifs ne cesse d’augmenter chaque année en France.